Archives

au Théâtre de l’Aquarium

Hanjo jusqu’au 18 décembre - Réduc’snes

Une belle jeune fille passe ses journées sur un banc dans une salle d’attente de la gare de... Elle tient à la main un éventail et dévisage chaque voyageur débarquant sur le quai, puis retourne déçue sur son banc. Elle attend un homme qui lui a donné cet éventail en échange du sien en guise de promesse de se retrouver. L’homme n’est jamais revenu, la jeune fille a perdu la raison et son emploi de geisha et habite désormais chez une dame artiste peintre. Julie Brochen a choisi de nous présenter cette histoire d’amour qui se déploie dans le vide et l’absence en s’inspirant du Nô. Les spectateurs sont situés de part et d’autre d’un quai en bois avec des passerelles qui bougent entraînant les personnages qui se croisent ou s’affrontent plus qu’ils ne se rencontrent. La quête de l’autre fantomatique et le passage des saisons sont traduits en vapeur froide qui s’échappe de buses placées en hauteur. Le texte chante comme un poème, où peu à peu se précise l’histoire de Hanako (Julie Denisse), la jeune fille dont la solitude est sublimée en une complainte obsédante, de Yoshio, son amant (François Loriquet) et de l’artiste peintre (Muriel Amat). Le spectateur ne peut qu’être saisi par la beauté qui ressort de cette histoire d’amour, d’absence et de mort.
Micheline Rousselet

Hanjo de Yukio Mishima
Mise en scène Julie Brochen
Composition et direction musicale François Loriquet
Avec Muriel Amat, Enrico Baradel, Julie Denisse et François Loriquet
Théâtre de l’Aquarium, La Cartoucherie, Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris
Jusqu’au 18 décembre, du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h

(partenaire Réduc’snes)

Autres articles de la rubrique Archives