Mouvement Inter-académique

Groupes de travail (GT) sur postes spécifiques nationaux 2017

Les élus nationaux du SNES-FSU viennent de siéger aux GT des mouvements spécifiques nationaux au cours desquels les inspections générales proposent les affectations sur ces postes à profil. Que doivent faire les candidats retenus ?

Dès l’ouverture des GT, le SNES-FSU a sollicité le ministère afin que soit améliorée la procédure sur SIAM pour éviter les problèmes qui ont pu empêcher cette année la participation de certains collègues.

Empêcher les passe-droits
Les affectations sur les postes spécifiques n’obéissant à aucun barème, elles ne se font que sur dossier et avis. Les élus SNES-FSU veillent donc à ce que les passe-droits ne soient pas de mise et que les inspections générales s’appuient réellement sur le dossier ainsi que sur les qualifications de chaque candidat pour proposer des affectations. Ils demandent aux inspecteurs généraux d’expliciter les critères qui président à leurs choix et veillent au respect de ces critères.
Les mouvements spécifiques étant nationaux, le SNES-FSU est opposé à la prise en compte de l’avis du chef d’établissement d’accueil : la plupart des inspections générales, d’ailleurs, n’y accordent aucune importance.

Que doivent faire les candidats retenus après le groupe de travail ?
Les propositions sur ces postes à profil ne deviendront affectations officielles que lors des FPMN et CAPN de la phase inter du mouvement qui se dérouleront du 6 au 10 mars 2017.
Les collègues qui participent à la fois à un mouvement spécifique et au mouvement inter verront leur candidature à l’inter annulée s’ils sont retenus sur un poste spécifique national. L’affectation sur poste spécifique national annule également la demande de détachement présentée dans les conditions et délais prévus par les notes de service ministérielles et la demande d’affectation dans une COM. En outre, la proposition sur un poste spécifique national ouvre droit au conjoint de participer à l’inter, ou de modifier sa demande, au titre du rapprochement de conjoint, en demande tardive. La demande est à effectuer au plus tard le 16 février auprès du rectorat et du ministère avec les pièces justificatives (attestation de PACS, livret de famille...). N’hésitez pas à consulter le secteur emploi du SNES-FSU si vous avez besoin d’informations et de conseils pour formuler votre demande tardive de participation au mouvement !

Autres articles de la rubrique Mouvement Inter-académique

Dans la rubrique Mouvements spécifiques nationaux