Éditos

Fin d’année

Dans cette période de fin d’année scolaire, le SNES souhaite bon courage à tous ceux qui encadrent surveillent, corrigent les examens, mais aussi aux candidats au DNB comme au baccalauréat.

Certes la tenue des examens représente une vraie charge de travail pour les enseignants, un moment de fébrilité pour les élèves mais pour tous, cela marque aussi l’aboutissement d’un cursus scolaire, le fruit du travail accompli, l’entrée au lycée pour les collégiens, la poursuite d’études pour une majorité de lycéens ainsi détenteurs d’un diplôme, premier grade universitaire.

L’enjeu sera pour les prochaines années de qualifier encore mieux et plus, de minorer le poids des inégalités sociales sur les parcours scolaires, d’obtenir pour cela les conditions de travail nécessaires, des contenus d’enseignement repensés.

Collectivement nous continuerons à nous y employer

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Solidarité Turquie
    Quand cesseront les purges qui affectent depuis le coup d’état avorté, près de 93000 employés du secteur public en Turquie ? A ce jour, on estime à 38300 le nombre de personnels de l’éducation... Lire la suite (Novembre 2016)
  • Second degré : à nous de jouer
    Le débat des présidentielles est bien mal engagé : côté gouvernement, une défense de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans qui sonne davantage comme un slogan que comme le projet de société qu’il... Lire la suite (Octobre 2016)
  • Rentrée en résistance
    Comme à chaque rentrée, le plaisir de retrouver collègues et élèves est là, ainsi que la volonté de bien faire nos métiers. Mais le contexte si particulier de crainte des attentats, de... Lire la suite (Août 2016)
  • L’urgence d’une Europe plus sociale
    Le Brexit ouvre une période de turbulences économiques et financières importantes pour le Royaume-Uni même si à terme, il est probable que ses relations économiques et commerciales avec les pays de... Lire la suite (Juin 2016)
  • Qui bloque ?
    L’insupportable discours des soutiens du gouvernement se développe autour deux axes : les organisations syndicales (et en premier lieu la CGT) qui appelleraient au blocage du pays seraient les... Lire la suite (Mai 2016)