Articles US 2010-2011

Extraits du rapport de l’Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche (septembre 2010) (US 699 - 18/09/2010)

“ Plus de 20 000 élèves supplémentaires* sont attendus dans le second degré sans qu’aucune création d’emplois ne soit prévue.
* En fait, l’augmentation serait de 39 200 (source ministérielle) (n.d.l.r.).

“Le manque de crédits de fonctionnement affecte insidieusement la qualité du service éducatif. Une fois réglés les restes à payer de l’an dernier, il ne reste que très peu de crédits pour finir l’année 2010. Le cri d’alarme est général dans les académies.

“Les corps d’inspection signalent des postures de refus y compris chez des professeurs chevronnés, relais habituels des corps d’inspection et soulignent que ni les encouragements persuasifs des corps d’encadrement, ni la rémunération conséquente prévue pour cette fonction de tuteur ne semblent actuellement de nature à lever les oppositions.

“Beaucoup de lycées se demandent à quoi bon implanter en Seconde des options qui ne conduisent pas aux séries de baccalauréat présentes dans l’établissement, sauf à organiser un grand chassé-croisé d’élèves entre la Seconde et la Première.

“La tension dans le second degré se manifestera par un recours accru à des personnels non titulaires et des difficultés probables pour assurer le remplacement des professeurs absents.

“Les autorités académiques s’apprêtent à annuler de nombreux stages de formation continue faute de pouvoir payer les déplacements et les formateurs.

“À moins de penser qu’on peut encore beaucoup optimiser la gestion des titulaires remplaçants, la baisse des moyens consacrés au remplacement, opérée dans de nombreuses académies, interpelle.

“L’augmentation de la part des heures supplémentaires dans les dotations est générale. L’augmentation des compléments de service est un phénomène également notable...

“Or, si la rentrée 2010 est techniquement réussie, les conditions de sa construction ne préparent pas totalement l’avenir dans la mesure où elles reposent souvent sur des choix conjoncturels et des solutions provisoires.

Autres articles de la rubrique Articles US 2010-2011