Sciences économiques et sociales (SES)

Etat des lieux

Aider l’élève à comprendre le monde contemporain pour lui donner des repères dans la construction de sa citoyenneté : tel est l’objectif central des sciences économiques et sociales depuis leur création en 1966. Celui-ci nécessite le croisement de différentes disciplines (économie, sociologie, démographie…) et un travail sur documents. Les enseignants de SES utilisent des méthodes pédagogiques actives, le travail en petits groupes, les TICE… ce qui rend indispensable l’existence d’horaires dédoublés.

Depuis leur création, les sciences économiques et sociales font l’objet de remises en causes récurrentes. A l’heure actuelle, les principales attaques sont d’ordre idéologique et proviennent du Medef, d’une certaine presse « bien pensante » et du Ministre de l’Education Nationale qui reproche plus globalement à la série ES des « débouchés incertains », et ce, en contradiction totale avec les statistiques « officielles ».

Le but est de mener un procès en sorcellerie contre les SES, accusées de dénigrer l’entreprise et l’économie de marché pour ne servir qu’une bouillie d’obédience marxiste ! En fait ce qui est dénigré c’est le pluralisme des approches et la formation de l’esprit critique. L’angle d’attaque passe par l’entreprise, non comme objet d’étude scientifique qu’il est légitime d’aborder en cours, mais comme support de l’idéologie économique libérale : cela repose de façon élargie la question de la laïcité, combat contre tous les dogmes et pas seulement le dogme religieux.

Ce qui est également remis en question, c’est la dimension scolaire de cet enseignement qui nécessite des regards croisés de différentes disciplines sur les objets des SES (l’entreprise, l’emploi, la mondialisation, les inégalités…) et qui pourrait conduire à la séparation de l’économie et de la sociologie pour aller vers des enseignements beaucoup plus théoriques et inaccessibles aux jeunes de 15 à 18-19 ans auxquels il s’adresse.

Il est enfin de nécessaire de s’interroger sur la façon dont les SES peuvent contribuer au développement de la culture économique et sociales de la population, tant par la place qu’elles occupent dans le système éducatif que par leurs contenus.

Autres articles de la rubrique Sciences économiques et sociales (SES)

  • SES : allègements de programme en 2nde
    Le CSE du 30/06 a donné un avis positif au projet d’allègement du programme de SES en seconde. Ce projet d’allègement faisait suite à une initiative lancée par l’Apses en janvier dernier, et relayée... Lire la suite (Juillet 2016)
  • SES : quel état des lieux dans le lycée « réformé » ?
    SES : quel état des lieux dans le lycée « réformé » ? Les allègements du programme de 2nde, obtenus en juillet dernier par une action intersyndicale en appui de l’initiative de l’Apses, ont provoqué... Lire la suite (Novembre 2016)
  • Contact
    Le « groupe SES » du SNES est formé d’une quarantaine de collègues travaillant dans les différentes académies. Contact : contenus.secretariat@snes.eduLire la suite (Avril 2016)