Paris

Enseignants documentalistes

Enseignant documentaliste, une profession menacée et sous-estimée Motion adoptée dans un Conseil d’Administration à Paris

L’insuffisance du nombre de postes ouverts au concours et l’intégration des heures de documentation dans la DHG ne garantissent plus à terme la présence d’enseignant documentaliste dans chaque établissement.

Avec seulement 192 postes ouverts au CAPES2008 pour 531départs à la retraite (baisse de 25% des recrutements) alors que le nombre de postes vacants a déjà presque doublé en deux ans, les heures de documentation ne peuvent être confiées qu’à du personnel non qualifié, ou tout simplement supprimées.
Dans l’académie de Paris, l’intégration de ces mêmes heures dans la DHG conjointement à sa diminution ouvre la voie à leur réduction, pour maintenir les enseignements disciplinaires traditionnels, voire leur disparition.

Le décret n°96-80 du 30.01.96 autorise un traitement inégalitaire entre enseignants documentalistes et enseignant de discipline. Alors que ceux-ci percoivent 33 euros pour les heures effectuées au titre de l’accompagnement éducatif (projet théâtre,..), les premiers ne sont rémunérés que 15 euros.

Le Conseil d’administration du………….. inquiet de cette situation, demande la garantie du maintien des enseignants documentalistes dans chaque établissement et la reconnaissance de leur travail à sa juste valeur. Il soutient leurs légitimes revendications.

Ce texte est en fichier joint, vous pouvez ainsi l’adapter, le compléter

Autres articles de la rubrique Paris