US 725 du 1er décembre 2012

Education artistique et culturelle : dissonances ?

La ministre de la Culture a installé le comité de pilotage de
la consultation nationale sur l’éducation artistique et culturelle
« pour un accès de tous les jeunes à l’art et à la culture ».

Le calendrier est serré : consultation jusqu’au
7 décembre, remise du rapport fin décembre,
définition d’un cahier des charges donnant « un
cadre commun », « tout en laissant de la souplesse
 » aux acteurs locaux, et mise en oeuvre dès
la rentrée 2013. L’approche est territoriale et
partenariale, puisque les actions seront définies
dans le cadre de « contrats régionaux ».

Les enjeux sont bien connus : quelles doivent
être les parts de l’École, des associations, des
collectivités locales dans l’éducation artistique
et culturelle ? Quelles complémentarités ? Quel
pilotage ? Quels financements ?

Alors que l’objectif est de définir un « parcours
artistique et culturel » pour chaque jeune,
incluant ce qui se fait à l’École, et que la loi
d’orientation devrait affirmer l’obligation de
l’éducation artistique et culturelle à travers « trois
volets : les enseignements (incluant l’histoire
des arts), la pratique artistique et la rencontre
avec des oeuvres et des artistes », seules certaines
associations (CAPE, CRAP, Ligue de l’enseignement...),
associations d’élus (AMF, ARF,
ADF...) et mouvements d’éducation populaire...
seront auditionnés. Le SNES ne peut accepter
une telle mise à l’écart des représentants des personnels
de l’Éducation nationale et demandera à être reçu dans le cadre d’une audience FSU. Il
rappelle le rôle fondamental des enseignements
artistiques obligatoires au collège et optionnels
au lycée pour permettre à tous les jeunes un
accès aux pratiques et à la culture.

Espace consultation sur le site du ministère de
la Culture : www.culturecommunication.gouv.fr/
consultation-eac

Sandrine Charrier
ens.artistiques@snes.edu

Autres articles de la rubrique US 725 du 1er décembre 2012