US 734 du 14 septembre 2013

Echos de la rentrée à Saint-Denis (La Réunion)

Dans une note sur la surveillance des devoirs
adressée aux enseignants, la proviseure du lycée
Lislet-Geoffroy revisite à sa manière le décret de 50.

« Si j’additionne les heures nécessaires à ce jour,
j’arrive à un manque de 210 heures de
surveillance... Il a été rappelé, qu’une heure
de cours, en rémunération équivaut à 2 heures de
surveillance... Je soumettrai à l’avis des membres
du CA les propositions suivantes :

• chaque professeur effectue dans l’année,
au moins une demi-journée de surveillance
ou équivalent (même le samedi) non rémunérée ;

• annualisation du temps de travail des enseignants
jusqu’au 11 juillet, afin de faire apparaître les
heures de service non utilisées pendant les périodes
d’examen (hors convocations, corrections
ou surveillances du bac). »

Inacceptable !

Autres articles de la rubrique US 734 du 14 septembre 2013