Archives

Théâtre de Gennevilliers

Don, mécènes et adorateurs Mise en scène de Bernard Sobel

Quand "Don, mécènes et adorateurs" a été créé, la saison dernière à Aubervilliers, Bernard Sobel était encore directeur du Théâtre de Gennevilliers. Depuis, on a appris que son contrat n’a pas été renouvelé par le Ministère et qu’il abandonnera fin 2006 des fonctions qu’il assurait depuis 1963 à la tête d’une « institution » dont il a été le fondateur.
C’est Pascal Rambert , dans un tout autre esprit, qui assurera la difficile succession.
La reprise à Gennevilliers de "Don, mécènes et adorateurs" pour une semaine en début de saison a ressemblé à un dernier salut, l’adieu à « son » théâtre d’un homme dont le talent, la rigueur et l’exigence resteront pour le théâtre et pour des générations de publics, une référence.

Le sujet :
L’action de "Don, mécènes et adorateurs", pièce d’Alexandre Nicolaïevitch Ostrovski inédite en France, se situe dans le monde du théâtre. Son héroïne est une actrice autour de laquelle gravitent la jeune première, le tragédien alcoolique et désargenté, le directeur du théâtre et l’assistant accessoiriste, un homme cultivé qui a été, autrefois, propriétaire du théâtre...
Ce petit monde, parfait microcosme de la province russe est à la charnière entre un monde ancien et modernité, à un moment ou le théâtre aussi change avec l’apparition d’un nouveau public, d’une nouvelle génération d’artistes habités de nouvelles exigences sur le répertoire, le style de jeu, exposés à de nouvelles forces économiques et intellectuelles balayant les anciennes fondées sur les privilèges de la naissance...
Mais surtout dans "Don, mécènes et adorateurs", Ostrovski met en scène le capitalisme moderne, où le mécène n’entretient plus des actrices en retour de leurs faveurs...

L’auteur :
Contemporain de Dostoïevski , Tourgueniev et Tolsto ï, Ostrovski appartient à l’âge d’or de la littérature russe. De 1847 à sa mort, il aura écrit une soixantaine de pièces auxquelles il faut ajouter celle qu’il écrivit en collaboration avec d’autres auteurs.
Son œuvre est consacrée surtout à la peinture du monde des marchands qui, entre une noblesse en décadence et un peuple innombrable, constitue une bourgeoisie détentrice du capital, friande de gain, de luxe et de jouissance grossière.
Son écriture qui s’inscrit dans la tradition d’un réalisme critique confère à son œuvre une réelle modernité.
Francis Dubois

Après une reprise à Gennevilliers du 22 au 29/9, "Don, mécènes et adorateurs" est en tournée jusqu’au 21 décembre :
Au TNP à Villeurbanne  : du 10 au 15 octobre 2006
Au TNT de Toulouse  : du 20 au 25 octobre 2006
Au Théâtre de Nîmes  : Les 15 et 16 novembre 2006
Le Festin -CDN de Montluçon  : Les 23 et 24 novembre 2006
ESPAL -Le Mans  : Les 5 et 6 décembre 2006
Théâtre du Nord -Lille  : du 13 au 21 décembre 2006 .

Théâtre de Gennevilliers
41 avenue des Gresillons - 92230 Gennevilliers
Informations, location
(partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative)  : 01 41 32 26 26
www.theatredegennevilliers.com
- 

Autres articles de la rubrique Archives