Archives

du 1er au 17 juin

Dommage qu’elle soit une putain au Théâtre Nanterre-Amandiers

En 1975, Stuart Seide montait au Théâtre des quartiers d’Ivry cette pièce de John Ford avec Laurence Roy, Christophe Malavoy et Benoît Régent. Trente deux ans plus tard, cette fois au théâtre des Amandiers de Nanterre, il propose une nouvelle mise en scène de Dommage qu’elle soit une putain. La pièce avait été révélée au public en 1961 quand Luchino Visconti l’avait montée au Théâtre de Paris avec Alain Delon et Romy Schneider.

Giovanni éprouve pour Annabella, sa sœur, de tendres sentiments. Celle-ci, enceinte, sans dévoiler l’identité du père de l’enfant qu’elle porte s’apprête à épouser Soranzo. Lorsque le futur époux découvre que sa promise le trompe, il la somme de lui révéler le nom de son rival.
Quand Vasquez, le valet de Soranzo découvre la vérité, il échafaude avec son maître un projet de vengeance. Une grande fête est annoncée à laquelle sont conviés Giovanni, ses parents et tout ce que la ville compte de gens en vue…
Ecrite entre 1625 et 1628, Dommage qu’elle soit une putain est une pièce baroque et décadente. C’est l’époque des auteurs les plus célèbres du Théâtre Elisabéthain : Christopher Marlowe, Ben Jonson et bien sûr Shakespeare. Un des mérites de Stuart Seide est d’avoir rappelé que le théâtre en Angleterre de cette période ne se réduisait pas au seul Shakespeare.
John Ford est né en 1586. Les études de droit qu’il entreprend le destinent à une carrière juridique mais son goût marqué pour les tavernes l’en détourne. Vers 1620, il opte pour le théâtre et son nom est associé à celui des grands auteurs de l’époque : Dekker, Middleton, Rowley, Fletcher… Entre 1620 en 1630, il écrit plusieurs pièces comme Le meurtre d’une mère par son fils ou des comédies The London Merchant ou The Bristol Combat.
Dommage qu’elle soit une putain
est la plus célèbre de ses pièces grâce à une adaptation qu’en fit Maeterlinck sous le titre d’Annabella, à l’éloge qu’en fit Antonin Artaud et à la mise en scène de Luchino Visconti.
Stuart Seide est né à New-York en 1946. Depuis 1970, année où il s’installe en France, il a signé une quarantaine de mises en scène.
Attiré par l’écriture d’Harold Pinter, il monte plusieurs de ses textes entre 1984 et 2001 mais c’est surtout l’œuvre de Shakespeare qui marque son travail de mise en scène mais aussi de traducteur : entre autres, La tragédie de Macbeth, Roméo et Juliette, Antoine et Cléopâtre, Troïlus et Cressida, Le songe d’une nuit d’été, Mesure pour mesure et Henry VI créé en 1993 dans la Cour d’honneur à Avignon.
Nommé professeur d’interprétation au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique à Paris en 1989, il prend en 1992 la Direction du Centre Dramatique Région Poitou-Charentes avant de devenir en 2003 directeur de l’Ecole professionnelle supérieure d’art dramatique de la Région Nord Pas de Calais.
Francis Dubois

Théâtre Nanterre-Amandiers 7 avenue Pablo-Picasso 92 022 Nanterre
Renseignements et réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 46 14 70 00 – www.nanterre-amandiers.com

Autres articles de la rubrique Archives