US 745 du 27 septembre 2014

Champagnole (Besançon)

Dès le mois de mars, les personnels du lycée...

Dès le mois de mars, les personnels du lycée Paul-Émile- Victor ont appelé l’attention sur la préparation de rentrée 2014. Ils ont régulièrement exprimé leur inquiétude en direction du rectorat. Les causes ? Un chef d’établissement par intérim, nommé en mars dernier, pour finir l’année scolaire et préparer la suivante ; un autre chef d’établissement par intérim nommé en juillet.

Un nouveau proviseur adjoint suite au mouvement de mutation ; un chef de travaux par intérim nommé quelques jours avant la rentrée…

C’est cependant une équipe entièrement nouvelle qui s’est attelée à la préparation de rentrée 2014 à partir de la situation transmise par l’ancienne équipe administrative « provisoire ».

Depuis la rentrée, les emplois du temps sont loin d’être « fonctionnels » et les élèves et les personnels vivent des moments difficiles. Le vendredi 19 septembre, le « PEV a vu rouge » à l’occasion d’un sit-in et a interpellé à nouveau le recteur...

Autres articles de la rubrique US 745 du 27 septembre 2014

  • Formation complémentaire <BR>Penser sa mise en oeuvre
    Si les volontés affichées vont dans le bon sens, le ministère ne prévoit aucun moyen supplémentaire pour le retour en formation des jeunes sans diplômes. La loi de refondation de l’École a prévu un... Lire la suite (Octobre 2014)
  • Élèves sans classe
    Dans certaines académies un nombre important d’élèves étaient sans affectation à la rentrée. Sous-estimation des effectifs notamment en Seconde, résultats au baccalauréat moins bons qu’attendus : si on... Lire la suite (Octobre 2014)
  • Montreuil (Créteil)
    Les enseignant(e)s du lycée Jean-Jaurès, réunis en assemblée générale, ont décidé de voter la grève. Malgré toutes les démarches entreprises depuis la rentrée, quatre classes n’ont pas de professeur de... Lire la suite (Octobre 2014)
  • Rentrée difficile au lycée François-Truffaut de Bondoufle (91)
    Les enseignants ont appris à la mi-septembre (!) l’ouverture d’une demi-division de Terminale ES, pour les redoublants sans lycée du bassin d’Évry. La DSDEN faisait en juin la chasse aux places... Lire la suite (Octobre 2014)