Communiqués de l’intersyndicale

Délocalisation du CNDP : un an de lutte du personnel, un directeur général évincé, un processus enlisé Communiqué n° 32 du 8 janvier 2004

Le directeur du CNDP, Claude Mollard, nommé par Jack Lang en janvier 2001, pour développer notamment le plan Arts et culture à l’école, n’a pas été reconduit dans ses fonctions. L’actuel gouvernement ne s’est pas déclaré « convaincu » par les méthodes du dirigeant, qui malgré sa bonne volonté à se plier aux exigences du ministère, s’est mis à dos son personnel, et n’a pas réussi à négocier avec les syndicats mobilisés contre le projet de délocalisation. Dernière échauffourée en date : le 18 décembre, Claude Mollard fait envoyer les CRS pour évacuer les personnels en grève qui lui demandaient de ne pas participer à la table ronde alibi organisée par le ministère pour « finaliser » la délocalisation.

Depuis un an en effet, les personnels du CNDP luttent contre la « délocalisation » de leur établissement à Chasseneuil-du-Poitou, la considérant comme une dérive clientéliste du Premier ministre contraire aux intérêts du service public. De plus, les agents concernés par la « première tranche » de ce transfert n’ayant fait l’objet d’aucun plan sérieux de reclassement, l’inquiétude demeure vive chez le personnel si une suite est donnée à ces opérations.

Le gouvernement et le ministère de l’éducation nationale sont aujourd’hui en situation de paralysie et donc d’échec dans leur tentative de délocalisation menée à marche forcée. Il paraît désormais impossible de mener à bien cette décision de transfert et le personnel demande que soient ouvertes de façon imminente des discussions avec la nouvelle direction.

Autres articles de la rubrique Communiqués de l’intersyndicale