Ecole numérique

DUNE et Chèque ressources numériques

Le plan DUNE (développement des usages du numérique à l’École) a été présenté en novembre 2010. C’est une des conséquences du rapport Fourgous1 et il devait être financé par une partie du grand emprunt dédiée au développement du numérique.
Il y a plusieurs éléments dans ce plan : formation des enseignants, accompagnement,... Par exemple, s’il était vraiment appliqué, un enseignant volontaire devrait, dans chaque établissement, être responsable du numérique pédagogique et conseiller le chef d’établissement pour la politique numérique de l’EPLE, mais aussi identifier les besoins de formation de ses collègues, ainsi que leur mise en place... L’accompagnement concerne aussi les ressources numériques, et c’est ce qui apparaît avec le Chèque Ressources. Actuellement, un Chèque Ressources Numériques accompagne souvent l’arrivée d’un ENT académique ou départemental.

En partenariat avec les collectivités, un appel à projets a été fait. Les projets retenus devaient, en 3 ans, concerner l’ensemble de la France. Ainsi, le CNDP a été chargé de recenser les ressources numériques susceptibles de pouvoir être utilisées à l’Ecole. Comme pour les manuels, de nombreux éditeurs privés sont donc présents dans cette base de données. La base de données est à l’adresse suivante : http://eduscol.education.fr/plan-numerique/catalogue-cheque-ressources/index.action .

Saisis par de nombreux collègues découvrant (comme les chefs d’établissement) ce catalogue sans savoir bien souvent ce que valent vraiment ces ressources pédagogiques, nous nous sommes aperçus qu’il ratissait large : à côté de vraies ressources pédagogiques et de manuels numériques se trouvent aussi des ressources d’accompagnement pédagogique ou de soutien scolaire telles que celles d’entreprises de soutien en ligne comme Acadomia ou Paraschool (pour ne citer que ces officines privées, qui vendraient ainsi leurs cours aux EPLE, mais pas l’accès au soutien en ligne).
Du coup, disparait encore plus la frontière entre ce qui relève de l’EN et ce qui est financé par la politique « de la ville ».
Ce mélange des genres est d’autant plus gênant que V Peillon appelle à la création d’un grand service public du numérique, dont le CNDP sera sans doute la cheville ouvrière. On peut donc se demander quelle est la réelle volonté du ministère (même si Dune a été mis en place sous l’ancienne majorité).

Par ailleurs, ce chèque ressources semble n’être utilisable qu’en ligne. Une seule commande par établissement peut se faire (on peut donc craindre une certaine précipitation dans les établissements). Mais plusieurs produits peuvent être commandés. Toutefois, il y a des quantités minimales pour certains produits (par ex 12 euros x 35 licences minimum, pour une dotation totale de 1500 euros pour un collège).
Enfin, il y aurait peut être à redire sur les conditions d’achat telles que présentées en ligne (après tout, c’est de la vente par correspondance...)
Pour terminer, certains collègues reçoivent même des méls publicitaires d’éditeurs de ressources numériques vantant leurs produits, et insistant sur le fait « qu’il n’y a rien à payer » puisque c’est dans le cadre du chèque ressources !

Nous appelons les collègues à être vigilants sur l’utilisation de ces chèques Ressources et à agir de façon à ce qu’elle se fasse dans les établissements de manière consensuelle et transparente. Car, finalement, on se trouve dans la même situation que celle concernant l’achat ou le renouvellement de manuels dans une enveloppe budgétaire limitée...

Autres articles de la rubrique Ecole numérique