US 704 du 29 janvier 2011

DHG en lycée général : réforme et pénurie

Les dotations horaires 2011/2012 qui commencent à arriver dans
les lycées confirment toutes les craintes que nous avions
exprimées : elles sont notoirement insuffisantes tandis que
la réforme délègue aux établissements plus du quart de leur
affectation.

Pour la classe de Terminale, les horaires sont
encore nationaux, et les difficultés ne sont
pas nouvelles. Pour les Seconde et Première,
sont en débat les heures en groupe à effectif
réduit et les regroupements d’élèves dans le
tronc commun de Première.

Le manque de moyens impose des choix impossibles,
la répartition de la dotation se traduisant
concrètement par des compléments de service
ou des suppressions de postes. Il sera donc très
difficile de faire en CA des contre-propositions
de répartition des moyens raisonnables qui resteraient
dans l’enveloppe allouée.

Le SNES, s’opposant à la mise en oeuvre de
cette réforme, a choisi de se donner des priorités
collectives plutôt que des consignes nationales
détaillées, qui ne pourraient apporter partout
des réponses efficaces (du fait de la
diversité des politiques rectorales et de la situation
des établissements).

Il faut tout à la fois :
- préserver les postes ;
- rester au plus près de l’existant : préserver
les groupes classe en limitant les regroupements
de tronc commun et en accrochant l’accompagnement
personnalisé aux professeurs
de la classe et aux disciplines, conserver les
options ;
- exiger le maintien des heures de première
chaire pour les enseignants exerçant 6 h et
plus en cycle terminal ou STS. Les regroupements éventuels de séries dans un tronc commun
ne doivent pas conduire à une restriction
de cette attribution ;
- faire respecter la démocratie : obtenir la tenue
du CA mettant au vote la répartition des moyens
avant les décisions académiques de fermetures
de postes (autour des congés d’hiver). Ce CA est
obligatoirement précédé d’une Commission permanente
la semaine précédente. Tenir une
assemblée générale avant le CA.

Il faut enfin continuer de peser contre la
réforme, obtenir un moratoire et la reprise du
débat pour une autre réforme du lycée, dans
l’intérêt des élèves et des enseignants. Signez et
faites signer la pétition nationale !

Valérie Sipahimalani

Publications pour faciliter le travail :
www.snes.edu/Reforme-du-lycee-le-SNES-demande.html
Pétition nationale : www.snes.edu/Reformedu-lycee-non-a-la-mise-en.html

Autres articles de la rubrique US 704 du 29 janvier 2011