Archives

US mag n°769

Contre l’obscurantisme

Le 22 avril 2017, la « Marche pour les Sciences » a été organisée dans 500 villes à travers le monde dont une vingtaine de villes françaises, en soutien à celle de Washington.

Depuis son investiture, le président Trump a nommé Scott Pruitt, climato sceptique, directeur de l’agence pour la protection de l’environnement (EPA) et a réduit fortement les budgets de la recherche. A des faits scientifiquement prouvés, le président des Etats-Unis oppose des « pseudo-faits » qui lui permettent de mettre en œuvre une politique favorisant les lobbys industriels de l’énergie faisant fi de leurs conséquences sur les milieux naturels.
En France, l’organisation de citoyens à l’initiative de ce mouvement a ajouté comme mots d’ordre : « défendre l’indépendance et la liberté des recherches scientifiques publiques, promouvoir un meilleur dialogue entre sciences et société, renforcer la culture scientifique et refondre l’enseignement des sciences, convaincre les politiques de mieux prendre en compte les résultats scientifiques dans leurs décisions ».
A Paris, 7000 personnes ont défilé au départ de ce lieu symbolique que sont le jardin des plantes et le muséum national d’histoire naturelle. Sur les pancartes, les slogans défendaient les faits scientifiques face aux opinions non prouvées. La FSU, représentée par le SNESUP et le SNCS défilait avec le SNTRS CGT et Solidaires Sud Recherche pour « des sciences indépendantes, ni vassalisées, ni paupérisées, ni précarisées ».

Autres articles de la rubrique Archives