Congrès national - Marseille - 31 mars au 4 avril

Congrès national : l’affaire de tous les syndiqués

Le congrès national est un moment
particulièrement important de notre vie syndicale. Il est réuni tous les deux ans et rassemble quelques
500 délégués. Il a pour rôle de définir les orientations et revendications dont le SNES sera porteur dans les deux années à venir. Sa préparation comporte différents moments : le vote individuel sur les rapports
nationaux d’activité et financier, le débat dans les sections d’établissements des rapports préparatoires, la
tenue des congrès académiques.

Le congrès national, c’est cinq jours de débats en commissions et
séances plénières pour répondre à un défi, celui de définir des orientations
et revendications dont le SNES sera porteur dans les deux
années à venir pour les personnels et le second degré. Leur détermination
ne peut être l’affaire de quelques spécialistes ; ne laissez
pas à d’autres le soin de décider pour vous. Chaque syndiqué-e a
un point de vue sur tel ou tel aspect du métier, sur la formation des
jeunes, la réforme du lycée, le collège et l’organisation du système
éducatif, sur l’action syndicale, etc. C’est à partir de l’apport de chacun-
e, de la confrontation de ces points de vue et du débat que se
construira la meilleure synthèse possible, celle qui rassemblera largement
le syndicat. En accompagnement de cette US, un cahier spécial
qui contient les rapports préparatoires sur les quatre thèmes retenus
pour le congrès national.

D’abord, débattre dans l’établissement

Le lieu le mieux approprié pour engager ce débat, c’est bien sûr la section
syndicale SNES de l’établissement (S1). C’est d’abord dans le S1
que se prépare le congrès académique, que se construit le mandat dont
les délégués du S1 au congrès académique seront porteurs. Il n’est
certes pas possible d’aborder toutes les questions soumises à la
réflexion collective. Chaque section pourra faire le choix de mettre l’accent
sur les questions qui préoccupent le plus les syndiqués et personnels
de l’établissement. Chaque section peut donc rédiger une
motion sur tel ou tel aspect dans laquelle elle exprime son accord ou
son désaccord avec les propositions contenues dans les rapports nationaux
préparatoires, propose un amendement ou un enrichissement.
Ces textes, accompagnés des votes exprimés dans la section, sont transmis
à la section académique, dans le cadre de la préparation.

Trente congrès académiques préparatoires

Le congrès académique est la deuxième phase préparatoire du congrès
national. Il rassemble notamment les délégués désignés par les sections
d’établissement ; un S1 a la possibilité de désigner un-e ou plusieurs
délégué-e-s en fonction du nombre de syndiqués dans l’établissement
(se reporter aux circulaires académiques qui le précisent). Généralement
réuni sur deux jours, chaque congrès académique permet de
rassembler les différentes contributions, de confronter les points de vue,
d’approfondir les débats et de construire les mandats que la délégation
académique portera au congrès national. ■

Eugenio Bressan
eugenio.bressan@snes.edu

Autres articles de la rubrique Congrès national - Marseille - 31 mars au 4 avril