US 676 du 22 décembre 2008

Congrès du SNES Perpignan 23-27 mars 2009

Le congrès national est un moment important de la vie syndicale. Le SNES en
réunit un tous les deux ans, qui rassemble quelque 500 délégués. Il est chargé
de définir les orientations et revendications dont le SNES sera porteur dans les
deux années à venir.

DÉBATTRE DANS
L’ÉTABLISSEMENT

Le congrès national se
prépare d’abord dans
les sections d’établissement
(S1). Les syndiqués
sont invités à se réunir
pour débattre des rapports
et orientations proposés dans des rapports
préparatoires qui seront publiés dans
un cahier joint à L’US Mag de janvier. Il n’est
certes pas possible d’aborder toutes les questions
soumises à la réflexion collective. Chaque
section mettra alors l’accent sur les questions
qui préoccupent le plus les syndiqués et personnels
de l’établissement. Elle a la possibilité
de rédiger une motion sur tel ou tel aspect
dans laquelle elle exprime son accord ou son
désaccord avec les propositions contenues
dans les rapports nationaux préparatoires, elle
peut les amender, les enrichir. Chaque adhérent
a sa place dans cette préparation collective
 ; ne laissez pas à d’autres le soin de décider
pour vous. Ces textes, accompagnés des
votes exprimés dans la section, sont transmis
à la section académique.

TRENTE CONGRÈS
ACADÉMIQUES PRÉPARATOIRES

Le congrès académique est la deuxième phase
préparatoire du congrès national. Il rassemble
notamment les délégués désignés par les sections
d’établissement ; un S1 a la possibilité de
désigner un(e) ou plusieurs délégué(e)s en fonction
du nombre de syndiqué(e)s dans l’établissement.
Généralement réuni sur deux jours,
chaque congrès académique permet de rassembler
les différentes contributions, de confronter les points de vue et de construire
l’orientation que défendra la délégation du
congrès académique qui vous représentera au
congrès national.
Le congrès national se déroulera du 23 au
27 mars à Perpignan. Cinq jours de débats en
commissions et en séance plénière pour
construire la plate-forme revendicative du SNES
pour le second degré et ses personnels, réfléchir
à la façon la plus efficace de faire avancer nos
revendications. Il sera un exercice concret de
démocratie syndicale, et chaque syndiqué(e)
pourra s’il (elle) le souhaite le suivre en direct sur
Internet.

RAPPORTS D’ACTIVITÉ ET FINANCIER
NATIONAUX : EXPRIMEZ-VOUS

La préparation du congrès national est aussi
l’occasion de revenir sur l’activité syndicale des
deux années écoulées, de réfléchir aux difficultés
rencontrées, de faire en quelque sorte le
bilan, indispensable pour mieux construire les
orientations de demain. C’est aussi le moment
de porter appréciation sur ce qui a été fait.
Les rapports d’activité et financier nationaux
sont joints à cette US. Ils sont soumis à l’appréciation
individuelle de chaque syndiqué(e), qui
est invité(e) à se prononcer par un vote à bulletin
secret. Le scrutin est organisé dans chaque
section SNES d’établissement (S1).
Chaque section académique S3 adresse aux S1
le matériel électoral nécessaire. Le dépouillement
des votes est effectué dans chaque S1 à la
date fixée pour la clôture du scrutin et les résultats
sont immédiatement transmis au S3.

Attention :
- La période de vote est fixée par chaque académie.
Le calendrier sera publié dans la prochaine
US.
- Dans plusieurs académies, ce vote national
est couplé avec d’autres scrutins : rapports académiques
et/ou élections de la Commission
administrative (CA) académique et/ou de
bureaux départementaux (S2). Si c’est le cas
dans votre académie/département, pensez à
vous exprimer pour chacun des scrutins.
- Les syndiqué(e)s retraité(e)s expriment leur(s)
vote(s) individuel(s) selon les indications fournies
par leur section académique.
- Les syndiqué(e)s isolé(e)s en France adressent
leur(s) vote(s) individuel(s) directement à
leur section académique.

Hors de France et COM
Les sections SNES hors de France et des COM
recevront du SNES national une circulaire
spéciale pour l’organisation des votes sur les
rapports nationaux d’activité et financier.

Claudie Martens

Autres articles de la rubrique US 676 du 22 décembre 2008

  • Voie professionnelle en danger
    Le projet ministériel de réforme de la voie professionnelle, dont les textes réglementaires sont en fin d’écriture, ne se limite pas à la transformation du parcours « BEP, deux ans » plus « bac pro,... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Lycée : pourquoi refuser le projet Darcos ?
    C’est un projet piloté par la RGPP et le budget qui va à l’encontre des objectifs de démocratisation. On ne peut pas faire réussir plus de jeunes en supprimant des postes d’enseignants, en diminuant... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Communiqué du groupe Technologie
    Après avoir dénoncé par courrier à la DGESCO et aux IG, avec d’autres organisations syndicales et l’AEAT, les conditions inacceptables de la mise en oeuvre du programme et la nouvelle orientation... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Réaffirmer la nécessité du développement de la voie technologique
    Suite à l’annonce ministérielle de report de l’application de la réforme des lycées et de la reprise de la réflexion sur l’ensemble du cycle Seconde, Première, Terminale, la question de l’architecture... Lire la suite (Décembre 2008)
  • Lycée : Le ministre cède
    Alors qu’il devait présenter mardi 16 décembre son projet de nouvelle Seconde générale et technologique, le ministre a annoncé la veille qu’il renonçait à toute mise en oeuvre d’une réforme à la rentrée... Lire la suite (Décembre 2008)