Actualité théâtrale

Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 31 octobre 2014.

"Comment vont les choses ?" d’après "Dernières nouvelles des choses. Une expérience philosophique" de Roger-Pol Droit. Adaptation de l’auteur. Mise en scène Anouche Setbon.

Roger-Pol Droit est philosophe, journaliste et écrivain. Il a été chercheur au CNRS et professeur à Sciences Po Paris.

Auteur d’une trentaine d’ouvrages philosophiques, il se produit sur le plateau de la salle Topor du Théâtre du Rond-Point de la façon la plus naturelle puisque pour lui, il y a peu de différence entre la démarche d’intéresser son auditoire, qu’on soit un professeur dans une classe ou dans un amphi ou comédien face à un public.

Théâtre : Comment vont les choses

L’idée d’écrire un essai sur "les choses" lui est venue de la question qu’un convive lui a posée, chez des amis, au cours d’une soirée.

"Comment vont les choses", cette phrase anodine qui est une autre façon de demander des nouvelles à la personne à qui elle s’adresse, lui est apparue tout à coup plus ambigüe qu’il n’y paraissait.

Il l’a prise au pied de la lettre et y a vu une sorte de curiosité à propos des "choses-objets" qui composent notre environnement naturel depuis le plus petit, pratique mais pas indispensable, comme un trombone qui peut se glisser dans une pliure au fond d’un sac, jusqu’au congélateur énigmatique garant de la conservation et du non-pourrissement en passant par le parapluie, voûte céleste privée…

Et si certains objets qui font tant partie de notre environnement qu’on ne les remarque plus, disparaissaient. La table, par exemple.

Peut-on imaginer ce que serait notre vie, sans table ?

Roger-Pol Droit propose une réflexion ludique et drôle sur " les choses" qui tiennent une place importante dans nos vies, que nous utilisons plus que nous les voyons, qui souvent nous survivent et nous dépassent en simplicité…

La démonstration est acrobatique, brillante, troublante, parfois déroutante, toujours savoureuse.

Le philosophe défriche avec brio et humour un environnement familier et nous amène pas très loin d’un constat vertigineux et inquiétant.

Ce spectacle original qui ravive notre curiosité, notre intérêt à propos des objets parmi les plus familiers, vaut un détour par le théâtre du Rond-Point.

Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point 2 bis avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 44 95 98 21

www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « De Pékin à Lampedusa »
    Ils connaissent les dangers de la traversée du désert et de la Méditerranée et pourtant ils sont des milliers à se lancer, au péril de leur vie, dans ce périple où les attendent des passeurs sans foi ni... Lire la suite (Septembre 2017)
  • « Liberté ! (avec un point d’exclamation) »
    Des pieds chaussés de chaussettes rouges s’échappent d’un coffre d’où sort la voix d’un homme fredonnant la chanson de Moustaki Ma liberté. C’est bien de liberté que va nous parler Gauthier Fourcade et,... Lire la suite (Août 2017)
  • « Contagion »
    Nombreux sont ceux qui ont cru, tout au moins au début, que le développement des réseaux sociaux allait permettre de sortir du formatage des media et contribuer à redonner vie à la démocratie en... Lire la suite (Août 2017)
  • « De si tendres liens »
    Dans une série de tableaux successifs se déploie la relation d’une mère divorcée et de sa fille unique, une relation où les souvenirs de l’une rencontrent ceux de l’autre avec ce qu’il peut y avoir de... Lire la suite (Juillet 2017)
  • « Night in white Satie »
    Un drôle de bonhomme, ce Monsieur Satie, avec son pince-nez un peu de travers, ses costumes de velours (il en acheta sept identiques, tous de couleur moutarde, à la suite d’un héritage), son chapeau... Lire la suite (Juin 2017)