US 694 du 10 avril 2010

Colloque AEAT-SNES "Technologie et culture"

La place de la technologie dans la culture commune, qu’il s’agisse de la
technologie dans les enseignements pour tous du collège ou des technologies
supports des formations de la voie technologique du lycée, est radicalement
remise en cause par les politiques de l’Éducation nationale.

L’association des enseignants d’activité technologiques
(AEAT) et le SNES ont organisé ce
colloque pour donner la parole à des acteurs de
tous niveaux : universitaires, sociologues, inspecteurs,
enseignants, afin d’affirmer ce que
devrait apporter la technologie à la culture
commune des collégiens et des lycéens.

Pour la technologie, le SNES et l’AEAT dénoncent
des programmes du collège qui la définissent
principalement dans les relations qu’elle aurait
avec les disciplines scientifiques. Les débats du colloque
ont à l’opposé montré que l’enseignement
de la technologie gagnerait en crédibilité avec
des programmes affirmés et construits à partir
de véritables contenus identifiés, indiscutables
et reconnus par tous comme appartenant à la
culture technique. Les activités pédagogiques de
cette discipline doivent être organisées à partir de
réelles démarches technologiques empruntées
au monde du travail et s’inspirant des activités
techniques propres à l’enfant.

Aujourd’hui, les conditions de travail déplorables
que subissent les enseignants de technologie
et le manque de respect qu’ils ressentent
expliquent la lassitude importante des
personnels face à une remise en cause permanente
de cette discipline.

Au lycée, les séries technologiques sont menacées
par des projets de réforme dont l’objectif
est d’effacer la spécificité de ces formations,
c’est-à-dire ce qui a fait réussir, et atteindre de hauts niveaux de qualification, nombre de
jeunes d’origine sociale modeste. En voulant
imposer une technologie qui oublie l’objectif
de toute démarche technologique – la mise en
production de systèmes techniques et la validation
des choix opérés – le ministère de
l’Éducation nationale nie ce qui est le coeur
de ces formations et qui fait sens aux jeunes.
Plus globalement, un véritable débat ne peut
être aujourd’hui évité sur la nature de la culture
technique que l’État veut dispenser aux jeunes,
à l’enseignement primaire, au collège, au lycée
et dans le supérieur. Juste informer, par la
simple observation de quelques objets techniques,
des utilisateurs avertis qui, au mieux,
seront plus tard de bons opérateurs sans esprit
critique manque gravement d’ambition pour
l’avenir. Après avoir imposé pendant près de
vingt ans l’idée que la France ne pouvait plus
développer que des emplois de service, on
découvre, effrayés, le déficit, dans un contexte
européen en capacité de production industrielle
auquel ce discours a contribué.

Il serait grand temps de promouvoir la technologie
et les formations technologiques afin de
relever les défis sociaux et économiques présents
et à venir.

L’AEAT et le SNES, les participants de ce colloque,
sont déterminés pour mener, à tous les niveaux,
les actions nécessaires à cette promotion.

Alain Brayer, Thierry Reygades

Autres articles de la rubrique US 694 du 10 avril 2010

  • Etats Généraux de la sécurité : mauvaise chute
    Les états généraux de la sécurité à l’école se sont tenus à Paris les 7 et 8 avril. Ministres et chercheurs en sciences de l’éducation se sont exprimés devant un parterre d’institutionnels (justice, police... Lire la suite (Avril 2010)
  • CSE des 31 mars et 1er avril : déconnexions
    Préparé par la Commission spécialisée des lycées du 24 mars (voir L’US Magn° 693), un CSE (Conseil Supérieur de l’Éducation, instance consultative) s’est réuni sur les projets de programme de Seconde et la... Lire la suite (Avril 2010)
  • Rennes : enseignement technologique
    Les Assises de l’enseignement technologique qui se sont tenues à l’initiative du SNES-Bretagne, le mercredi 7 avril 2010 à Rennes, ont rassemblé une cinquantaine de collègues. La journée s’est... Lire la suite (Avril 2010)
  • Dans les collèges et les lycées
    La cacophonie nationale de la préparation de la rentrée dans les établissements se traduit paradoxalement par un certain silence médiatique alors que les difficultés sont devant nous. En lycée :... Lire la suite (Avril 2010)
  • Réformes Chatel à Lyon
    Une centaine de manifestants se sont réunis jeudi 1er avril, sur la place des Terreaux à Lyon pour dénoncer d’une manière originale les réformes Chatel. Nous avons tracté les passants et les... Lire la suite (Avril 2010)