US Magazine 676 du 22 décembre 2008

"Chiche"

« On repart à zéro », « on recommence et on
recommence tout », ainsi s’exprime le ministre
X. Darcos à la suite du retrait du projet de
réforme des lycées pour la rentée 2009.
Mais suivant quelle méthode ? Avec quelles
contraintes ?

Pour le SNES, les premiers éléments qui avaient
fait accord pour un lycée ambitionnant la réussite
davantage de jeunes doivent être maintenus :
- maintien des trois voies de formation préparant
au baccalauréat, premier grade universitaire ;
- un cycle terminal offrant une large diversité
de parcours cohérents ;
- une Seconde qui permette un véritable choix
d’orientation ;
- abandon du principe de limitation de l’horaire
élève à 27 heures hebdomadaires ;
- abandon du « lycée modulaire » ;

Le SNES a rappelé ces exigences lors de l’audience
du 8 janvier avec le ministre.

En revanche, il est hors de question d’accepter
toute espèce d’« accord préalable » à l’entrée
dans des discussions. Le ministre doit entendre
les revendications de la première organisation
syndicale du second degré.

En terme de projet, le SNES proposera un lycée
qui :
- s’attaque réellement à la difficulté scolaire ;
- remette les contenus au coeur de la réflexion,
en intégrant la question des horaires ;
- maintienne et diversifie les séries générales ;
- renforce les séries technologiques ;
- fasse de la Seconde une véritable classe de
détermination ;
- multiplie les passerelles ;
- améliore les conditions de travail des enseignants
et élèves, en particulier en réduisant les
effectifs des classes.

Compte tenu des difficultés spécifiques des
séries technologiques industrielles et de laboratoire,
un projet ambitieux devrait être formulé
au plus tôt pour leur avenir, projet qui
s’appuierait sur les besoins de formation, la
demande des jeunes et les potentiels humains
et matériels présents dans les établissements.
En imposant ces exigences, en faisant reconnaître
l’expertise des personnels sur le lycée,
le SNES est porteur d’un projet ambitieux pour
l’avenir.

Reste au ministre à l’entendre !

Thierry Reygades

Autres articles de la rubrique US Magazine 676 du 22 décembre 2008