Toulouse

Ce que nous voulons ! Ce que nous refusons !

Réunis en intersyndicale le 21 mars 2001, journée d’action nationale des enseignants-documentalistes, voici comment nous entendons faire notre métier

Nous voulons
Un CDI dans chaque établissement. Soient 40 à 50 créations en Midi-Pyrénées.
Un Enseignant-Documentaliste, à temps complet, dans chaque CDI, par tranche de 12 classes (3 à 400 élèves). Avec prise en compte des spécificités de certains établissements (ZEP, zone sensible). Soit une augmentation des capacités d’accueil pour Midi-Pyrénées au mouvement inter académique : il manque plus de 70 Enseignants-Documentalistes pour couvrir les besoins de l’Académie.

Que les dotations horaires en documentation apparaissent dans la DGH des établissements.

Une réactualisation de notre statut et de la circulaire de mission.

Des moyens de remplacement (stages, maladie) et de complément des CPA, assurés par des titulaires.

Une information officielle sur nos missions et nos statuts auprès des chefs d’établissement.

Une concertation et l’acceptation par l’Enseignant-Documentaliste d’accueil avant toute affectation de personnel, non-documentaliste, en CDI (réadaptation, réemploi, rattachement). L’accord express de ces personnels et qu’une formation adéquate leur soit proposée.

Des locaux adaptés. Des moyens matériels et un fonds riche et pertinent, correspondant aux besoins des élèves et des enseignants - notamment en matière de nouveaux supports informatiques - ainsi que du personnel de maintenance des équipements informatiques et audiovisuels.

Nous refusons

Les personnels non-qualifiés, surexploités et sous-payés en lieu et place d’Enseignants-Documentalistes.

L’affectation systématique des personnels en difficulté, en réadaptation, en réemploi ou en rattachement, dans les CDI.

Les fonctions de relais de l’information administrative, y compris la diffusion du PAF.

Les fonctions d’animateurs et de surveillants d’élèves en surnombre.

L’ouverture non-stop des CDI, sans référence à une activité pédagogique ou documentaire.

Les fonctions de gestion et de maintenance, du matériel audiovisuel ou informatique se trouvant ailleurs qu’au CDI.

Les fonctions de formateurs des collègues enseignants ou non-enseignants, notamment en matière de nouvelles technologies, en dehors du PAF.

Nous vous rappelons votre promesse d’entrevue, attendue depuis le mois de décembre 2000, nous souhaitons qu’elle se déroule en présence des différents responsables académiques, y compris les IPR EVS et, suggérons qu’elle ait lieu avant le mouvement intra académique, si possible un mercredi après-midi.

Autres articles de la rubrique Toulouse