US Magazine 673 du 25 octobre 2008

Calendrier du bac : session 2009

Le SNES intervient

Le ministre de l’Éducation
nationale a tiré un bilan unilatéral
de la session 2008 du
baccalauréat. Ce bilan ignore les
tensions qui ont eu lieu dans plusieurs académies, où seule la très
grande responsabilité des personnels
a évité le pire. Il affiche
la réussite du dispositif de maintien
des élèves de Seconde dans
les établissements expérimentaux
 : en fait peu d’élèves ont eu
des cours assurés après le 15 juin.

Le « compactage » du calendrier
a rendu la situation particulièrement
difficile en philosophie et
pour l’EAF. Des enseignants ont
dû refuser les conditions qui leur
étaient faites pour conserver la
qualité de leur travail et le respect
des élèves. Des préavis de
grève ont été déposés.

Il ne serait pas acceptable que le
calendrier de la session 2009
soit publié sur la base d’une
généralisation de l’expérimentation, sans que soient intégrées
les modifications nécessaires.
Déjà, des centaines d’enseignants
de philosophie se sont
adressés au ministre pour le dire.

Le SNES vient de s’adresser de
nouveau à Xavier Darcos pour
rappeler l’exigence largement
majoritaire du Conseil supérieur
de l’Éducation le 22 mai 2008
(36 pour, 3 contre, 12 abs. et
2 NPPV) d’« une remise à plat du
calendrier 2009, à partir d’un vrai
bilan de l’expérimentation », et
demander qu’une concertation
ait lieu avec les personnels et
leurs représentants, avant toute
publication officielle du calendrier
2009 (voir la lettre sur le
site du SNES)
.

Autres articles de la rubrique US Magazine 673 du 25 octobre 2008