Archives

CSE du 3 juillet (suite) - Quels programmes ?

Les programmes du « pôle sciences » du collège ont été publiés au BO spécial n° 6 du 28 août 2008, après avoir fait l’objet d’un refus
unanime en CSE le 3 juillet dernier.

TECHNOLOGIE

C’est une nouvelle discipline qui se dessine. Le cycle central se situe dans la continuité de l’actuel et polémique programme de Sixième
(www.snes.edu). Nous avons contesté ce choix tout au long de l’élaboration des textes, puis de la consultation, sans être entendus. Le refus du ministère d’accorder aux membres du CSE un vote séparé sur ce programme, participe de la volonté de formater la technologie à l’aune des disciplines expérimentales.

MATHS, PHYSIQUE-CHIMIE, SVT

Les programmes de mathématiques, SPC et SVT ont été « ajustés » au socle soi-disant sans modification de contenu, donc sans faire l’objet d’aucune consultation, soit une troisième publication en quatre ans. Il y a eu de substantielles modifications, sur lesquelles le ministère a refusé de revenir : disparition quasi complète de toute référence à l’histoire des sciences au profit de l’histoire des arts, suppression de toute mention de la nécessité de travail en groupe à effectif allégé dans les disciplines expérimentales...
Certains de nos amendements ont tout de même été repris, dont :
• en physique, l’introduction du circuit de dérivation dans le socle commun et le retrait de la référence à PISA en matière d’évaluation ;
• en SVT, la contraception d’urgence sous contrôle médical, la référence aux professeurs documentalistes pour la dernière partie du
programme de Troisième.

Le SNES a voté contre ces textes, refusant l’esprit du programme de technologie et l’introduction de l’histoire des arts.

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE EN COLLÈGE

Le SNES a souligné les avancées intéressantes présentées par ces nouveaux programmes : plus de thèmes au choix, des approches nouvelles par étude de cas, une ouverture sur les mondes extraeuropéens, etc. Ainsi, les programmes ont été partiellement modifiés suite à la consultation officielle et à nos remarques au groupe d’experts (surtout pour l’histoire en Sixième et Cinquième,
pour l’éducation civique en Troisième).
Nos amendements au CSE ont permis de réintroduire les aspects civilisationnels de l’Islam (en Cinquième) ou encore les lois sociales de 1936 et la Sécurité sociale (qui avaient disparu des « repères » exigibles au brevet). Le CSE a refusé notre amendement demandant le retrait de la référence – inadaptée – à l’encyclique « Rerum
Novarum » dans les repères de Quatrième.
D’autre part, le SNES a dénoncé les décisions prises en dehors de toute consultation comme celle de présenter les volumes horaires en pourcentage ou encore celle d’accorder 25 % du programme à l’histoire des arts.
Ce programme d’histoire des arts, présenté à part et soumis au vote du CSE sans aucune consultation préalable, modifie substantiellement ce qui est présenté dans le programme d’histoire.
Un bilan mitigé que traduisent les votes exprimés au CSE : 9 voix pour, 5 contre, 17 abstentions (dont le SNES).

Alice Cardoso, Valérie Sipahimalani

Autres articles de la rubrique Archives