ACTIONS ACTUALITÉS

lundi 11 septembre 2017

CR REUNION DU GROUPE DE 9

Compte-rendu de la rencontre du lundi 11 septembre 2017
entre les neuf organisations de retraité-e-s

Cette rencontre s’est tenue le lundi 11 septembre 2017, de 14H à 16H30, dans les locaux de la CGT,

avec les organisations de retraité.es CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, UNIRS Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble et UNRPA.
La FSU était représentée par Marylène Cahouet (Joël Chenet était excusé).

Ordre du jour :
Demande de rencontre à Emmanuel Macron,
Utilisation de la synthèse des réponses au questionnaire,
Actions du 28 septembre,
Courriers aux associations,
Rencontre avec Fragonard,
Réflexions sur le 100 % sécurité sociale.

1) Demandes de rencontre à Macron

Emmanuel Macron n’aime pas les personnes retraitées et il le rappelle à de très nombreuses occasions. C’est le constat que fait l’ensemble des organisations du groupe des 9. Nous lui avons demandé une rencontre à 9, par courrier du 25 juillet. Il a refusé de nous recevoir et nous a renvoyés au ministère de la santé, qui n’a pas encore pris contact. Nous irons certes au ministère de la santé, car nous avons des choses à dire, par exemple sur l’absence de secrétariat d’État aux personnes âgées mais E.Macron doit nous recevoir pour écouter d’autres messages.

Décisions :
Campagne publique dénonçant la forte agressivité répétée d’E.Macron contre les retraité-e-s et son refus de recevoir les 9 organisations représentant 16 millions de retraité-e-s. Pour ce faire : portant sur l’essentiel, à savoir le mépris du Président de la République à l’égard des personnes âgées et nos revendications (pouvoir d’achat et CSG)., à diffuser et à transmettre à la presse.
Pétition en ligne sur le même sujet
Lettre de relance à la ministre de la santé.

2) Synthèse des réponses au questionnaire

Le questionnaire, rempli majoritairement par les adhérent-e-s montrait un pouvoir d’achat plus élevé que la moyenne, les questionnaires remplis sur les marchés montraient plutôt des pensions autour de 1.000 euros.
La synthèse en 5 pages sera jointe au dossier pour la conférence de presse nationale du 28 septembre. Elle est envoyée par chaque organisation aux équipes militantes dans les départements, qui pourront l’utiliser comme ils l’entendent et notamment pour diffusion à la presse régionale.

3) Action du 28 septembre

La CGT informe de la diffusion d’un million de tracts pendant l’été, qui a permis de recevoir 75 demandes d’adhésion. Elle organise une semaine de votation, du 11 au 17 septembre avec un bulletin de vote « pour l’augmentation des pensions, contre l’augmentation de la CSG » qui se veut un appel au 28.
La LSR a reçu des demandes, pour la première fois, d’un appel commun des 9 au 28 septembre. Il s’agit d’un élément nouveau et intéressant de la part d’une association qui n’avait pas la pratique d’un travail avec les syndicats.
L’UNRPA fait état de la réaction forte contre les propos insultants d’E.Macron, qui pousse à la mobilisation.

Une conférence de presse nationale se tiendra le 28 à 11H, dans les locaux de la CGT, au rez-de-chaussée.
En Île de France, un parcours a été proposé (de la Chaussée d’Antin au boulevard Moromesnil (pas trop loin de l’Élysée) et attend la validation de la préfecture.
Idées pour innover le 28 septembre à Paris :
Un lâcher de ballons, annoncé à l’avance, qui Macron, qui refuse de nous voir, « verra de sa fenêtre ».
Une fanfare populaire qui incite les passants à s’arrêter et regarder.

Le ras-le-bol des rencontres avec les député-e-s disparaît avec le fort renouvellement lors des dernières élections législatives (députés LRM)

L’appel commun au 28 est déjà disponible, la lettre ouverte à Macron pourra être utilisée.

Les premières remontées des départements indiquent des conférences de presse, des rencontres avec les nouveaux député-e-s (surtout « En marche » qui tiennent souvent des propos affligeants) notamment pour argumenter sur la baisse des revenus de nombreux retraité-e-s.
Plusieurs départements organisent un mini colloque à l’image de celui que nous avons tenu nationalement au CESE. La généralisation de ces colloques est souhaitable.

Un recensement des initiatives est indispensable.

4) Courrier aux associations

Un courrier a été envoyé au nom des 9 à Emmaüs, le Secours catholique, le Secours populaire français, les Petits Frères des pauvres, les Restos du cœur, par courrier postal le 4 septembre. Ce courrier, demande à ces associations si elles constatent :
Un recul, un maintien ou un développement du bénévolat vers leur association, particulièrement de la part des personnes retraitées,
une augmentation de la part des retraité-e-s parmi les bénéficiaires.
Nous attendons les réponses.
Il est décidé de leur transmettre tous nos courriers importants, pour les tenir au courant de nos activités.

5) Rencontre avec B.Fragonard

Bertrand Fragonard, responsable du Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age, a reçu ce matin 5 organisations sur les 7 (composant notre Groupe des 9) siégeant au Haut Conseil, à propos du dossier « financement de la perte d’autonomie » qui fait la part belle au privé. Cette rencontre fait suite à notre travail d’amendements fait pendant l’été (avec l’aide précieuse de Solidaires qui ne siège pas au Haut Conseil).
Un compte-rendu de cette rencontre est en cours de rédaction.

6) Travail sur un argumentaire sur le 100 % sécurité sociale

Le groupe des 9 se propose d’initier une réflexion sur la question.
Solidaires, chargé de commencer cet argumentaire fait état de questions de fond entre nous avant d’écrire un texte.
Le 100 % sécurité sociale signifie-t-il la fin de l’APA et des missions des départements ?
Faut-il tout financer ou fixer un plafond raisonnable ? Prendre en compte les revenus ?
Quelles ressources supplémentaires couvriraient les prises en charge ?
100 % sécurité sociale : qu’est-ce qui est pris en charge ?
Quelle place pour le mouvement mutualiste ? Les complémentaires ?
Ces questions lancent un vaste débat montrant que toutes les organisations en discutaient et n’ont pas toujours de positions bien précises, hormis la formule « Pour une prise en charge des dépenses supplémentaires liées à la perte d’autonomie à 100 % de la Sécurité sociale ». A suivre donc.

Prochaine réunion : Jeudi 21 septembre à la FSU, de 9H30 à 12H30

Avec deux points centraux à l’ordre du jour :
Financement de la perte d’autonomie
Préparation du 28 septembre : conférence de presse notamment.

Marylène Cahouet

Autres articles de la rubrique ACTIONS ACTUALITÉS

  • Entrevue avec Bertrand Fragonard
    Entrevue avec Bertrand Fragonard le lundi 11 septembre 2017 Contexte : La première commission du Haut conseil de l’âge a pris place en avril-mai 2017 pour étudier le recours aux financements privés... Lire la suite (19 septembre)
  • LETTRE OUVERTE A MACRON
    LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Nous vous avons écrit à plusieurs reprises pour obtenir un rendez-vous avec vous. Face à la gravité de la situation, nos organisations syndicales et... Lire la suite (14 septembre)
  • Relevé de décisions du Collectif d’animation
    Relevé de décisions du Collectif d’animation du mercredi 6 septembre. Actualité Nous avons commencé par un point sur l’actualité. Impossible de résumer la richesse des échanges qui ont porté sur la... Lire la suite (13 septembre)
  • ACTION DU 12 SEPTEMBRE
    La FSU s’associe à l’indignation des salarié-es du secteur privé en lutte le 12 septembre pour obtenir un code du travail protecteur et des créations d’emplois de... Lire la suite (5 septembre)
  • ACTION LE 28 SEPTEMBRE
    Non à la hausse de la CSG à 8,3% ! Revalorisation de nos pensions ! Journée nationale d’action et de mobilisation le 28 septembre Mobilisation des retraités et retraitées Jeudi 28 septembre 2017... Lire la suite (2 septembre)