US 684 du 19 septembre 2009

CPGE : il faut démocratiser

Les effectifs des CPGE semblent augmenter, avec sans doute
un plus grand nombre de boursiers accueillis, mais on observe
toujours des disparités entre les lycées.

Faute d’une volonté politique audacieuse,
la procédure admission-postbac ne parviendra
pas à les résoudre. Pour le SNES, il faut
renforcer le recrutement de proximité et atténuer
la concurrence néfaste que prônent certains
lycées. La ministre Valérie Pécresse n’a
pas craint d’annoncer que l’objectif des 30 % de
boursiers en prépas serait atteint dès cette rentrée,
avant même de connaître leur nombre
exact. Volontarisme ? Exagération ? De fait, on
attend une augmentation sensible, notamment
grâce au relèvement du plafond d’attribution
des bourses. Les candidatures d’élèves d’origine
modeste sont encore insuffisantes car la
sélection sociale est très dure en amont. Les
opérations ponctuelles, même estampillées
d’un label sportif, « cordée de la réussite », sont
très en deçà des enjeux d’une réelle démocratisation
des prépas.

RESSERRER LES LIENS
AVEC LES UNIVERSITÉS

La coopération pédagogique doit être au coeur
des conventions locales établies entre lycées et
universités. La DGESIP (Direction générale de
l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle)
indique que les éventuels frais
d’inscription universitaires doivent être réduits
et correspondre à des services effectifs (bibliothèque,
sport). Elle souligne qu’il est illégal de
réserver une convention aux seuls étudiants
de prépa inscrits à l’Université. Le SNES souhaite
que la DGESIP clarifie les principes qui pourraient régir les conventions : elles définissent
les poursuites d’études possibles à l’Université
et reconnaissent pleinement les crédits
ECTS attribués par les conseils de classe de
CPGE. Rappelons que toute convention doit
être examinée et votée par le CA du lycée, occasion
de discuter entre collègues et de nouer
des contacts avec les universités.
Vous trouverez des informations complémentaires
sur le site avec sa rubrique consacrée aux
classes préparatoires http://www.snes.edu/spip.php?rubrique3188

N’hésitez pas à vous inscrire sur la liste de diffusion
réservée aux adhérents du SNES enseignant
en prépa en envoyant un courriel au secteur.

Jean-Hervé Cohen, prepas@snes.edu

Programmes publiés pendant l’été Thèmes français-philo, géographie, culture générale, TIPE : BO n° 27 du 2 juillet 2009. Horaire des Khâgnes, objectifs de formation suite à l’introduction du français dans la banque d’épreuves, BO n° 31 du 27 août 2009.

Autres articles de la rubrique US 684 du 19 septembre 2009

  • Le SNES a rencontré l’inspection générale de STMS
    Le jeudi 10 septembre, la rencontre a permis d’acter des points importants : l’IG demandera au ministère que les Activités interdisciplinaires (AI) soient évaluées ; elle demandera des consignes... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Effectifs pléthoriques, réduction de service
    Les classes à affectifs pléthoriques se multiplient en lycée. À partir de 8 heures de cours devant 36 élèves et plus, tout enseignant bénéficie d’une heure de décharge statutaire. Faites valoir vos... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Programmes scolaires : corrigés attendus
    En technologie, les nouveaux programmes dénaturent la discipline et leur mise oeuvre pose problème : aucune formation des collègues, locaux inadaptés, matériel didactique non budgété. Le SNES sera... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Enseignants-documentalistes
    Pour pallier la vacance d’au moins 460 postes en documentation, les rectorats poursuivent leurs bricolages : reconversion souvent imposée et sans formation, pression sur des collègues en... Lire la suite (Octobre 2009)
  • Lycée : le ministre s’obstine
    Luc Chatel continue d’annoncer vouloir mettre en oeuvre une réforme du lycée à la rentrée prochaine. Les grands objectifs de cette réforme seraient définis d’ici la fin du mois, une consultation sur... Lire la suite (Octobre 2009)