Communiqués de l’intersyndicale

CNDP : projet contre projet Communiqué n° 52

Intersyndicale du réseau CNDP/CRDP [SCÉRÉN]
29, rue d’Ulm - 75230 Paris Cedex 05
intersyndicale@cndp.fr - www.nodeloc.net

Paris, le 15 novembre 2004

Communiqué n° 52

CNDP : projet contre projet

Une délégation de l’intersyndicale du CNDP a été reçue lundi 8 novembre au ministère de l’Éducation nationale par le chef de cabinet Yann de La Barre de Nanteuil. Elle a dénoncé le fait que le président du Conseil d’administration, Jean-François Cervel, a confisqué le projet d’établissements du réseau des centres de documentation pédagogique en en confiant la rédaction au seul directeur général, alors qu’Alain Coulon est le principal artisan de la délocalisation. Le médiateur Pierre Dasté prévoyait pourtant dans son rapport d’étape du 16 juillet que ledit projet serait élaboré en concertation avec le personnel et non proposé à celui-ci en fin de parcours et après validation par les directions du ministère.
Mardi, à la suite de la forte pression exercée par certains cadres auprès du directeur, les personnels ont enfin pu prendre connaissance d’un avant-projet qui pulvérise littéralement l’établissement et dont un calendrier de transfert prématuré n’entretient aucun lien logique avec la description des missions. Les parcelles de l’établissement qui resteraient à Paris n’auraient aucun lien entre elles, aucune viabilité, aucune visibilité.

Mercredi, les personnels du CNDP ont manifesté leur très vive désapprobation envers une telle méthode et un tel dessein en refusant l’accès des locaux de Montrouge au même Jean-François Cervel, ainsi qu’au directeur général et à la secrétaire générale. Au cours de la discussion, ces derniers ont refusé de remettre en question les principes et de l’élaboration du projet et d’un calendrier du transfert.

Dans ces conditions, on peut dire que le bénéfice de la médiation entreprise au mois de juin est près d’être perdu et que la situation est en passe de redevenir aussi explosive qu’au printemps dernier.

Choqués par les promesses non tenues, lassés par les tentatives répétées de manipulation et désireux de mener une véritable réflexion sur le devenir de leur établissement et des CRDP, les personnels et l’intersyndicale lancent un contre-projet du réseau Scérén. Celui-ci sera élaboré en concertation avec les fédérations syndicales, les élus de la nation, notamment des collectivités territoriales, qui continuent à nous apporter leur soutien, et en partenariat avec des associations pédagogiques et des experts du système éducatif.

Autres articles de la rubrique Communiqués de l’intersyndicale