Éditos

Bel été

Redisons-le, les vacances scolaires ne sont ni un luxe ni un privilège et elles ne sont pas responsables des difficultés du système éducatif. Alors profitons-en pour se reposer, se ressourcer, préparer sa rentrée…ou déménager pour ceux qui ont obtenu une mutation ou une première affectation.
Dans des conditions matérielles que l’on sait déjà difficiles et alors que le discours présidentiel du 14 juillet n’ouvre aucune perspective sociale, le premier trimestre sera intense avec la découverte de nouvelles classes et souvent de nouvelles équipes pédagogiques et éducatives. Elle sera aussi riche avec les différentes consultations ministérielles annoncées dès septembre et les élections professionnelles en décembre.

Bel été à toutes et tous

Roland Hubert

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Sortie du bois
    La figure « jupitérienne » s’est vite transformée en une incarnation beaucoup plus prosaïque du libéralisme. « L’été budgétaire » du gouvernement n’a laissé aucun doute sur son orientation. À l’avalanche de... Lire la suite (Août 2017)
  • Feuille de route
    Le Premier ministre entend « rénover notre modèle social »... Vaste programme qui pourrait susciter l’adhésion si l’objectif était de réformer une société minée par les inégalités et dure pour toute une... Lire la suite (Juillet 2017)
  • Dialogue sur ordonnances
    Une cinquantaine de groupes de travail prévus sur le projet de loi réformant le code du travail, des audiences tous azimuts accordées aux organisations syndicales, des concertations prévues sur tous... Lire la suite (Juin 2017)
  • Délibérément libéral
    La révélation de la composition du nouvel exécutif ne déroge pas à la démarche promue par Emmanuel Macron. Bien sûr, le subtil équilibre est respecté entre soutiens de divers bords, présence de la société... Lire la suite (Mai 2017)
  • Après la présidentielle, la mobilisation continue
    Les résultats de l’élection présidentielle connus, le paysage politique n’en est pas pour autant plus facile à lire et les sentiments sont donc forcément mêlés. D’abord, le soulagement domine bien sûr... Lire la suite (Mai 2017)