Archives

Dernières infos sur le projet de réforme du CAPES

Avis de tempête sur le CAPES d’Histoire-Géographie ?

Nous venons de contacter l’Inspection Générale (IG) sur la maquette du
concours qui est en préparation. l’IG doit en effet rendre sa copie fin
novembre, mais le cahier des charges est "très contraint" (sic).

La fin des questions spécialisées ?

En effet, il est question d’’harmoniser les concours, et pour l’histoire
géo cela donnerait deux épreuves écrites de 5h (une en histoire, une en géographie) mais portant sur tous les programmes du secondaire (il s’agit d’une commande ministérielle) ! Cela signifie donc qu’il n’y aura
plus de questions au programme, mais une vue très générale et forcément très limitée des contenus disciplinaires.

Nous avons dit qu’il nous semblait pas raisonnable qu’il n’y ait plus de questions permettant une approche plus approfondie et surtout un lien avec la recherche universitaire, qui va se retrouver totalement coupée de la formation des futurs profs, sauf pour les candidats à l’agrégation. On comprend l’inquiétude des profs du supérieurs !

La fin du commentaire de document ?

L’étendue du programme ne permettra sûrement pas, d’après l’Inspection, un commentaire de document, qui demanderait des connaissances "de détails" difficiles à exiger. Exit donc l’évaluation de cette compétence pourtant propre à notre discipline ? Il sera peut être question d’un dossier documentaire, qui serait là en guise d’appoint, pour un sujet de dissertation. Pour l’instant, rien n’est arrêté... ?

Pour l’oral, il y aura deux épreuves : l’une est commune à tous les CAPES ("connaissance du système éducatif"), l’autre spécifique, portera sur une leçon qui devra intégrer les aspects épistémologiques et didactiques !

- Comment se fera le choix entre histoire et géo ? Par tirage au sort ? Par "spécialité" en fonction du choix des candidats ? Nous ne savons
pas...
- Les candidats, qui devront effectuer un pseudo stage entre l’écrit et
l’oral, devront donc, outre les contenus, se préparer aussi à ces
aspects, ce qui laisse perplexe... Souhaite-on faire croire que cela
suffira à pallier la disparition de l’année de stage ?!

Il nous reste à mobiliser la profession, et à instituer le rapport de
force nécessaire pour que le ministère revoie sa copie sur cette réforme
des concours !

Les pétitions

Face aux menaces pesant sur l’enseignement secondaire et supérieur, les pétitions se multiplient. Voici quelques liens.

- Une pétition sur cette réforme du CAPES est lancée par des universitaires et des formateurs ; elle s’adresse aussi bien sûr, aux enseignants du secondaire : http://appelcapeshg.blogspot.com.

- Signalons également la pétition lancée par l’APHG sur la place de l’Histoire au lycée et dans les concours : http://www.aphg.fr/Petitionnationale.pdf.
Extrait relatif au CAPES : "L’APHG s’élève aussi contre le projet de réforme du CAPES qui, en imposant un mémoire de recherche en même temps qu’un concours même allégé, ne peut aboutir qu’à un abaissement de la formation des enseignants. Elle exige le maintien d’un niveau de connaissances et de culture répondant aux exigences du service public de l’Education nationale. L’APHG demande d’abandonner tout projet d’amoindrissement et de marginalisation de nos disciplines."

- Nos collègues de Sciences économiques et sociales (SES) sont en première ligne. Voir la pétition de l’APSES, cosignée par la SNES et de nombreuses organisations : http://www.apses.org/petitions/index.php?petition=3

- Enfin, la pétition du SNES et du SNEP "Pour une réforme du lycée répondant à l’intérêt des élèves et à l’amélioration du travail des personnels" : http://www.snes.edu/petitions/?petition=9.


Groupe Histoire-Géographie du SNES-FSU - Novembre 2008

Autres articles de la rubrique Archives