Paroles d’E-docs 2002-2004

Arrêtons de faire de ce métier un sacerdoce !

Non, nous n’avons pas à rougir si en 30 h, le travail demandé est impossible. Et d’ailleurs, on pourrait bien y passer 50 h que ça ne changerait rien, car le "sort" du CDI ne dépend malheureusement pas que du prof doc et de sa bonne volonté - fusse-t-elle exercée la nuit, le samedi, le dimanche… Nous n’avons pas à porter les problèmes de l’institution et, si cette dernière veut un CDI de qualité, qu’elle embauche mais qu’elle n’exige pas de nous - de façon sournoise qui plus est - un dévouement qui dépasse les droits les plus élémentaires. Un temps de travail légal, c’est fait pour être respecté, et c’est tout. S’il ne suffit pas, c’est que le personnel est en nombre insuffisant, pas parce que celui qui est en poste est incompétent, fainéant ou je ne sais quoi. Je pense très sérieusement à aller faire autre chose.

Pour ma part, je ne vois pas là non plus de honte à dire qu’au vu des conditions qu’on nous laisse pour remplir nos missions, je fais tout ce qu’il est possible (en dehors de mes 30 h ;-) pour effectivement "aller faire autre chose". On nous prend pour des c..., et je n’ai pas envie de moisir pendant 40 ans dans une fonction que l’institution elle-même est incapable d’assumer. Pour conclure, ça n’est pas pour ça que je déclare ce métier inintéressant, ennuyeux, propice à la plainte, etc. C’est un métier aux potentiels considérables et que j’aurai exercé avec plaisir le plus souvent quand il s’agit de former des élèves et de construire un accès valable aux documents quels qu’ils soient…En revanche je refuse de devoir prendre en charge le travail avec des collègues profs et des proviseurs qui pensent que l’on est là pour passer commande et ranger les livres, qu’aucune expertise en matière de gestion de l’espace, du service, de l’information, de l’informatique ou de projets ne peut être exercée par des documentalistes.

Pas très joyeux tout ça, allez, déculpabilisons et n’ayons pas peur de dire qu’on ne s’en sort pas et que CE N’EST PAS NOTRE FAUTE

Estelle

Autres articles de la rubrique Paroles d’E-docs 2002-2004

  • Parole un peu amère
    Nous n’avons toujours pas d’agrégation en documentation et nous sommes toujours la dernière roue de la charrette. Les promotions, le passage au grand choix se font toutes disciplines confondues, ce... Lire la suite (Mars 2004)
  • Comment le rectorat gère-t-il ses dossiers ?
    Je vais partir en congé maternité et mon remplaçant a pris contact avec moi : contractuel, premier poste pour lui, aucune expérience en documentation, il prépare le CAPES...d’histoire géographie et... Lire la suite (Décembre 2003)
  • L’honneur est sauf !
    Je viens de faire un tour sur le nouveau site Eduscol. Pourquoi la documentation, le CDI, l’enseignant documentaliste sont-elles des notions complètement absentes de ce site ? Dans la partie... Lire la suite (Décembre 2003)
  • Ca m’inquiète un peu...
    Récemment une élue de l’intercommunalité a suggéré que l’on utilise le CDI comme Bibliothèque Municipale. J’ai bondi quand j’ai lu l’article. Cette dame est par ailleurs enseignante, sans commentaire.... Je... Lire la suite (Décembre 2003)
  • Danger proche ?
    Documentaliste dans un petit collège rural, j’ai assisté à la réunion préparatoire au projet d’établissement : il était proposé dans le volet liaison école collège un "accueil des élèves des écoles... Lire la suite (Décembre 2003)