Archives 2002-2005

Mercredi 12 mars 2003

AVIS DE DISPARITION Mobilisons nous

SNES-FSU
SNUAS-FP-FSU
SGEN-CFDT

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mobilisation résolue des personnels de l’Education Nationale "transférés" aux collectivités territoriales

Les organisations syndicales, représentatives des personnels concernés par les mesures de transfert de compétences aux collectivités territoriales (Conseillers d’Orientation-Psychologues et Directeurs de CIO, Assistantes sociales, Médecins, personnels TOS) se félicitent du succès de la journée d’action du 11 mars qui a rassemblé près de 1000 personnes.

Elles ont été reçues par Mrs Antoine et Abecassis, chargés du dossier de la décentralisation.

Les réponses qu’ils ont voulu apporter aux questions posées par les personnels sur les missions, l’égalité des jeunes devant la réussite scolaire et l’orientation, la prise en charge des difficultés sociales n’ont fait que confirmer leurs craintes.

Une partie des missions de l’Education nationale va bien être déléguée aux collectivités territoriales et laissée à leur bon vouloir.

Il apparaît que les décisions de transfert de compétences et de personnels ne seraient pas discutables et que les seules négociations proposées porteraient sur les modalités d’application.
C’est une caricature de dialogue qui est ici proposée.
Lors de l’Assemblée générale inter-syndicale qui a suivi la manifestation s’est largement exprimée la volonté des personnels de défendre leurs missions, au sein du service public de l’Education nationale et leur statut de fonctionnaire d’état.

Il a été décidé d’informer et d’alerter les enseignants, les parents, les élus, d’interpeller les pouvoirs publics sur les conséquences des mesures prévues pour les jeunes et l’avenir du service public d’éducation.

Les organisations syndicales signataires appellent les personnels à participer massivement à la journée d’action du 18 mars et à construire dans l’unité, sur le terrain, toutes les convergences pour élargir la mobilisation à l’ensemble des catégories de personnels.

Elles décident de placer une nouvelle action nationale, le 27 mars qui constituera un autre temps fort contre la décentralisation et les transferts pour la défense du service public d’éducation.

Paris, le 11 mars 2003

Autres articles de la rubrique Archives 2002-2005