Archives 2006

AG du 28/1 : Communiqué de presse

Mobilisation pour le service public d’orientation !

Le 28 janvier à l’initiative du SNES, 200 conseillers d’orientation-psychologues et Directeurs de CIO venus de toutes les académies, se sont réunis à Paris pour analyser la situation très préoccupante crée par l’annonce du nombre de recrutements et par les déclarations du Premier Ministre et du Ministre de l’Education Nationale.

En effet, il n’y aura en 2006 que 55 recrutements au niveau national, ce qui représente une division par 5 depuis 2001. En 2008 il n’y aura qu’un recruté pour remplacer 5 départs en retraite. Dans cette perspective, que deviendront les Cio ?

Dans le même temps, le Premier Ministre met en musique son schéma national d’orientation et d’insertion professionnelle dont la déclinaison dans les régions prend de plus en plus la forme d’une nouvelle décentralisation des missions et des personnels qui ne dit pas son nom.

Ces mesures sont cohérentes avec la mise en œuvre dans l’Education Nationale d’une politique de renoncement qui brade les exigences en matière de formation et d’accès à la qualification pour les jeunes de milieu populaire et ne leur propose pour tout avenir que l’apprentissage à 14 ans, puis la précarité dans le cadre d’un CPE. Elles traduisent une conception de l’orientation réduite à l’information et à une insertion à court terme en fonction des débouchés locaux. Elles visent très rapidement, la disparition de leur métier, centré sur une démarche éducative et le développement maximal des potentialités de tous les élèves et son remplacement par une fonction précaire assurée par des personnels peu qualifiés, porte-voix du patronat local.

Conscients de la communauté des attaques contre l’emploi public, qui frappent toutes les catégories de personnels et de la mise en place d’une Ecole à deux vitesses, ils participeront aux actions décidées, pour la défense des services publics, pour une autre politique salariale et contre la déréglementation du droit du travail, les 2 et 7 février.

Ils prendront également toutes les initiatives pour informer largement la population et les élus sur les risques de disparition de leur métier ; ils s’opposeront à toute tentative de suppression de leurs missions de psychologue et de réduction de leur rôle à celui de régulateur de flux et de placier. Ils s’associeront au développement des actions dans les établissements pour la mise en œuvre d’une autre politique éducative et l’obtention d’un collectif budgétaire.

Le SNES organisera à la fin mars une initiative spécifique pour faire la clarté sur les enjeux de l’orientation aujourd’hui, alerter sur les risques de privatisation de l’information sur l’orientation et l’aide à l’élaboration des projets et mobiliser pour la défense et le développement du service public d’orientation de l’Education Nationale.

Autres articles de la rubrique Archives 2006

  • Tract contre le CPE
    Les COP contre le CPE Voici un texte qui peut inspirer des écrits divers et variés. CPE : Contre les Projets et l’Enthousiasme Quel avenir pour les jeunes ? Le CPE, auquel ce... Lire la suite (Avril 2006)
  • Compte rendu du colloque : STOP A L’INTOX
    STOP à L’INTOX ! Le colloque du 30 et du 31 mars visait à éclairer la complexité des facteurs intervenant dans l’orientation des élèves et des étudiants, à dénoncer les discours simplistes et... Lire la suite (Avril 2006)
  • Manif le 31 mars à paris
    PLANNING CHARGE EN MARS ! Outre les manifs anti CPE, la catégorie Copsy a fixé un RV important le 31 mars au Ministère. Pour ceux qui pourront venir, soyons nombreux devant le ministère M°... Lire la suite (Mars 2006)
  • Colloque des 30 et 31 mars
    PROGRAMME COLLOQUE 2006 « Comment améliorer l’orientation des élèves et des étudiants ? Enjeux collectifs et singuliers » COLLOQUE 30 et 31 MARS 2006 Depuis 2003, l’orientation est devenue une... Lire la suite (Mars 2006)
  • Apprentissage junior pour les élèves en difficulté : quelques vérités !
    Pourquoi l’apprentissage « junior » n’est pas une solution pour les élèves en difficulté ? L’abaissement de l’âge d’entrée en apprentissage a été présenté par le Premier Ministre comme une mesure phare de... Lire la suite (Mars 2006)