Actualité théâtrale

"A quelques pas d’elle" au Tarmac de la Villette, jusqu’au 29 septembre

Michèle Nguyen, auteur et interprète de ce texte, née en Algérie d’un père vietnamien et d’une mère Belge, était intéressée par le thème du Vietnam qui est à moitié son pays. "A quelques pas d’elle" est le résultat de deux voyages qu’elle effectua au Vietnam. Le premier a servi à capter des sons et à réaliser des interviews. Le second, consacré à l’élaboration du spectacle, favorisa l’approche de la danse traditionnelle vietnamienne.
A quelques pas d’elle est l’aboutissement d’un long travail d’écriture basé sur la musicalité de la parole, sur la gestuelle et la danse, et sur des textes mêlant le monde des mythes à celui du quotidien ordinaire.
Le son du quotidien est devenu musique, les bruits d’une circulation intense, des klaxons, des cris d’enfants, des aboiements de chiens se mélangent et produisent ce fond sonore qu’on isole ou qui accompagne le texte.
Mise en scène par Alberto Garcia Sanchez, ce spectacle qu’on peut voir sur la scène du Tarmac de le Villette jusqu’au 29 septembre est magnifique. A la fois poétique, drôle et infiniment gracieux, il est également d’une subtilité et d’un intelligence rares. On garde longtemps après le noir, l’image de la silhouette menue de Michèle Nguyen et de son visage qui passe en une fraction de seconde du masque grave à l’expression d’espièglerie la plus réjouissante. On est ému et dans le même instant, on rit de bon cœur. La phrase leitmotiv du spectacle dit : "Ce que je voulais, c’est vous parler d’une certaine musique, une musique que j’ai entendue là-bas". C’est effectivement cette musique qu’on entend mais c’est aussi en écho, une multitude de révélations qui nous arrivent, d’infimes détails de la vie qui en disent long, de ceux qui, mis bout à bout, composent l’essentiel. A voir, absolument.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Anne Baquet, soprano en liberté »
    Une soprano à la voix magnifique, c’est ce qu’on attend, mais quand en plus elle est rieuse, joueuse, sensuelle, bourrée d’énergie et d’humour et qu’elle forme un duo très drôle avec sa pianiste Claude... Lire la suite (Juin 2017)
  • « Monsieur de Pourceaugnac »
    Á Paris Eraste et Julie sont épris l’un de l’autre, mais Oronte le père de Julie a décidé de la marier avec un riche gentilhomme limousin, Monsieur de Pourceaugnac. Pour faire échouer ce projet une... Lire la suite (Juin 2017)
  • « Colette et l’amour »
    C’est à un « cabaret littéraire » que souhaite nous convier Philippe Tesson. On pense plutôt à une conversation animée qui fait vivre le personnage de Colette et son entourage, une Colette gourmande,... Lire la suite (Juin 2017)
  • « French touch »
    Au moment où la campagne électorale a fait résonner à nos oreilles la vieille antienne de la mise en danger de notre culture par ce qui vient de l’étranger, entendez par là le Sud de la Méditerranée,... Lire la suite (Juin 2017)
  • « Liebman renégat »
    L’acteur et humoriste belge Riton Liebman (entre autre dans Polisse de Maïwenn) a choisi de parler de son père, Marcel, brillant intellectuel de gauche belge, professeur d’université, juif marxiste... Lire la suite (Juin 2017)