Textes officiels

2008 : Rapport "Impact des nouveaux médias sur la Jeunesse" Rapport de la commission des affaires culturelles du Sénat - octobre 2008

Le sénateur M. David Assouline propose dans ce rapport des mesures pour aider les jeunes à bien utiliser les nouveaux médias, où l’Education nationale, et tout particulièrement les professeurs documentalistes, devraient jouer un rôle central.

Le rapport part du constat suivant : les jeunes sont les plus gros utilisateurs des nouveaux médias. Pour le sénateur, l’Education nationale a un rôle essentiel à jouer dans l’apprentissage de l’utilisation des nouveaux médias.

Outre des mesures standard (création d’un « organe de corégulation enfance et médias », constitution de listes noires de sites interdits, messages de prévention sur les sites et blogs…), ou d’autres peu convaincantes (interdiction des webcams dans les messageries instantanées), le rapport insiste sur le besoin d’éducation aux médias.

Ainsi, sur les quinze mesures principales du rapport, cinq sont directement liées à l’éducation. A l’heure actuelle en effet, l’éducation aux médias fait partie des programmes officiels tout en étant facultative, jamais évaluée et surtout sans être prise en charge par un enseignant en particulier. D’où le constat que fait M. Assouline de l’incapacité de l’Education Nationale à réellement éduquer par et avec les médias.

David Assouline souhaite tout d’abord renforcer le rôle du CLEMI, Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information, tout en stabilisant ses moyens. Il propose aussi de redéfinir le contenu du B2i, et de le recentrer sur l’usage des nouveaux médias. Par ailleurs, une modification des supports pédagogiques des cours d’éducation civique et d’ECJS est également envisagée : ces supports devraient être prioritairement les nouveaux médias. Et plus généralement, afin de sensibiliser chaque enseignant à ces problématiques, il conviendrait d’intégrer dans le recrutement des enseignants, lors de la nouvelle épreuve pédagogique d’oral, des questions liées à l’usage des nouveaux médias.

Surtout, le rapport préconise de renforcer le rôle des professeurs documentalistes. Dans la cinquième partie de son rapport, "L’impératif éducatif", le sénateur affirme vouloir s’appuyer sur eux pour dispenser l’éducation aux nouveaux médias. Dans cette optique, il propose clairement une revalorisation de cette profession et il insiste sur la nécessité d’une nouvelle circulaire des professeurs-documentalistes qui prenne en compte clairement l’éducation aux médias. Il demande l’instauration d’un module de 10 heures annuelles en 4e et en seconde, qui serait pris en charge par les enseignants documentalistes éventuellement en collaboration avec un autre professeur. Pour le collège, il préconise, sur deux niveaux de classe choisis au collège, une dizaine d’heures annualisées d’éducation aux médias en demi-groupe. Ce projet associerait obligatoirement des professeurs de plusieurs matières, le lieu serait le CDI et l’animateur principal en serait le professeur documentaliste.

Gageons que le Snes a contribué à la prise de conscience de la nécessité d’une éducation aux médias par les professeurs documentalistes grâce à la rencontre que nous avons eue avec le Sénateur lors de la préparation de son rapport (voir compte-rendu p.127). Notre association professionnelle des enseignants documentalistes, la Fadben, avait été également reçue et un compte-rendu de cette audience est à lire sur le blog ouvert par le sénateur.

Quelles seront les concrétisations sur le plan institutionnel des préconisations de ce rapport ? L’audition de M.Darcos relatée dans le rapport ne laisse pas place à l’optimisme. Selon notre ministre, "la société Calysto fait des formations dans les écoles et collèges pour promouvoir un usage responsable d’Internet" et " ils (les documentalistes) ont une fonction d’encadrement importante mais que
c’est aux professeurs de se saisir des nouvelles technologies
."

Mais jusqu’à quand le Ministère pourra-t-il continuer à faire la sourde oreille à ces propositions légitimes ?

Le Groupe Documentation - Secteur Contenus (Snes) décembre 2008


Pour lire le rapport

La synthèse du rapport est accessible sur le site du Sénat, de même que le rapport complet en format pdf. Il est également possible de visionner la vidéo des conclusions du rapporteur sur le blog de David Assouline.

Quelques réactions au rapport

- Un article paru dans l’Humanité du 12 novembre 2008 : "L’information, ça s’apprend".

- Un billet sur "Le guide des égarés", le blog d’Olivier Le Deuff, certifié en documentation enseignant à l’Université de Lyon III.

Autres articles de la rubrique Textes officiels