Lyon

2005 : professeurs documentalistes, toutes les raisons de faire grève le 20 janvier

Recrutements insuffisants qui ne couvriront pas les départs à la retraite (405 à la rentrée 2005). Le budget 2005 ne laisse augurer aucune embellie.

Insuffisance chronique de personnels qualifiés dans les CDI (1,15 professeur documentaliste par établissement au dire de l’IG EVS). On est loin de la revendication du SNES d’un poste pour 12 classes.

Discriminations statutaires insupportables : pas d’ISOE, pas d’agrégation, pas d’inspection spécifique, 36 heures de services, des séquences pédagogiques toujours calculées en 30ème, pas de paiement d’HSA, d’HSE, pas de décharge pour les TZR nommés sur deux établissements...

Inquiétudes quant à l’évolution du métier. Verra-t-on disparaître notre fonction pédagogique ? Serons-nous confinés dans le rôle de formateur de nos collègues des autres disciplines ? (voir rapport IG EVS).

Modifications de fond des procédures de mutation alors que le mouvement en documentation est pratiquement bloqué dans l’académie.

Modifications des procédures d’accès à la hors classe.

Pouvoirs renforcés des chefs d’établissement.

Annie FANGER, S3 LYON

Autres articles de la rubrique Lyon