Snes

1988 : 24/11 grève nationale des bibliothécaires documentalistes à l’appel du SNES

Devant le blocage du dossier du CAPES, le SNES appelle les bibbliothécaires documentalistes à la grève nationale. Ce document a été adressé aux fédérations de parents d’élèves avec le mémorandum. Il a parfois été diffusé auprès des parents d’élèves dans les établissements.

Jean-Louis CHARBONNIER
Responsable des documentalistes
Bibliothécaires
Paris, le 24 novembre 1988

Madame, Monsieur,

Les documentalistes bibliothécaires sont impliqués dans la réussite de vos enfants et la construction d’une école de qualité pour tous. Ils jouent, au sein des établissements scolaires, un rôle fondamental dans l’apprentissage de leur autonomie :

- Accès à une documentation indispensable à la scolarité et à l’épanouissement des élèves (encyclopédies, livres, revues, matériel audiovisuel, information sur les métiers...)
- Acquisition de méthodes de travail
- Recherche documentaire
- Promotion de la lecture
- Accès à la culture
- Maîtrise des technologies nouvelles : informatique, vidéo, etc...

Cette fonction pédagogique implique :
- La création dans tous les lycées et collèges de Centres de Documentation et d’Information dotés de personnels en nombre suffisant ;
- Pour ces personnels, une qualification professionnelle et pédagogique qui implique un recrutement au niveau certifié : création d’un CAPES de Documentation, comme pour les professeurs des autres disciplines.

Le ministère semble reconnaître le bien-fondé de cette exigence, mais repousse toujours sa décision d’ouvrir le recrutement externe et interne des documentalistes à ce niveau.

Sans documentalistes valablement formés et qualifiés, les CDI ne rempliront pas leur mission. A l’appel du SNES (Syndicat National des Enseignements du Second Degré), les documentalistes sont en grève ce jeudi 24 novembre pour faire avancer ces revendications.

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint, le mémorandum que nous avons fait parvenir à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale en juillet.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Jean-Louis CHARBONNIER

Autres articles de la rubrique Snes